Jean-Philippe Sylvestre, Pianiste

jeanphilippesylvestre.com

« Après avoir dit quelques mots sur les œuvres, Nézet-Séguin invita Jean-Philippe Sylvestre à jouer la Rhapsodie sur un thème de Paganini de Rachmaninov. En chemise rouge vif, le jeune pianiste traversa les 24 variations avec une technique éblouissante, une main tour à tour puissante et caressante, et une réelle imagination. »
Claude Gingras, La Presse, 8 juillet 2011

En 2008, Jean-Philippe Sylvestre se voyait octroyer le prestigieux prix Virginia Parker, la plus haute distinction décernée par le Conseil des Arts du Canada. Récipiendaire du premier prix du concours de l’Orchestre Symphonique de Montréal, il est également lauréat du concours national des jeunes interprètes de Radio-Canada et du concours international Concertino Praga. Il obtint à trois reprises le premier prix du Concours de Musique du Canada. Le réputé chef d’orchestre Yannick Nézet Séguin le qualifie de poète du piano.

Jean-Philippe s'est produit sur plusieurs scènes dont le prestigieux Concertgebouw d'Amsterdam, la Fundação de Educação Artística au Brésil, les salles Wilfrid Pelletier, Pierre-Mercure et la Maison Symphonique de Montréal, les Glenn Gould Studio et George Weston Hall à Toronto ainsi que le Centre National des Arts à Ottawa.

Natif de Ste-Julie, Québec, Jean-Philippe débuta ses études musicales à l'âge de quatre ans. Lauréat de l’École de Musique Vincent-d’Indy et bachelier de l'Université de Montréal sous la direction de Marc Durand, il poursuivit ses études musicales sous la gouverne du réputé John Perry et obtint un "Artist Diploma" du Glenn Gould School au Royal Conservatory of Music de Toronto. Après quelques années de perfectionnement en Italie, puis en Allemagne sous la direction de Louis Lortie, il continua avec de grands maîtres tels Michel Dalberto, Jacques Rouvier, Gerhard Oppitz, Jerome Lowenthal, Leon Fleisher, Mikhail Voskresensky, Marie-Françoise Bucquet, Anton Kuerti et Menahem Pressler.

Lors du concours de l’Orchestre Symphonique de Montréal de l'année 2000, il s’est mérité le 1er prix, le prix du public ainsi que la bourse Paul Merkelo. Lors du 31è Concours National des Jeunes Interprètes de Radio-Canada, il obtint le deuxième prix, le prix du public, le prix de la meilleure interprétation de l’oeuvre imposée ainsi qu’une bourse d’étude aux Holland Music Sessions.

Jean-Philippe est récipiendaire d'un Fellowship du Aspen Music Festival and School 2004 et d'une RBC Youth Excellence Scholarship au Banff Centre 2006. Il est également récipiendaire d’un Fellowship du Music Academy of the West 2009, auprès de Jerome Lowenthal. À plusieurs reprises, il s’est mérité des bourses de perfectionnement du Conseil des Arts du Canada et du Conseil des Arts et des Lettres du Québec.

En 2006, lors des représentations de Der Ring des Nibelungen au Canadian Opera Company, il a interprété ses propres compositions de 24 Paraphrases de Wagner et a exécuté la première de trois transcriptions de Wagner écrites par Glenn Gould. Il est également Récipiendaire du prix John Newmark au prix d’Europe 2007. Comme lauréat du Concours Concertino Praga, il a participé à une série de concerts pour le "South Bohemian Festival" à Prague et en Bohème. En 2007 et 2008, il a donné des récitals au Centre d’Arts Orford ainsi qu’au festival international de musique de chambre d’Ottawa.

En juillet 2011, il donne deux concerts avec l’Orchestre Métropolitain sous la direction de Yannick Nézet Séguin où il est acclamé par le public et les critiques. Au cours des dernières années, on pouvait aussi l’entendre à Santa Barbara et à Berlin. En janvier 2014, il participe à une résidence au Banff Centre, prix octroyé par le Conseil des Arts du Québec. En 2016, il remporte le prix de l’atelier studio-résidence à Paris du Conseil des Arts du Québec.

Il s’est produit à deux reprises au Festival Classica (intégrale des oeuvres solos d’André Mathieu). Il a donné plusieurs récitals à la Chapelle historique du Bon-Pasteur et a interprété le 3e concerto de Rachmaninoff avec l’OSDL, en 2014.

fr_FRFrançais